Réaliser votre projet

Identifier les travaux à réaliser

La maitrise de l’énergie dans l’habitat commence par un diagnostic de l’existant afin d’identifier quels seront les travaux les plus efficaces en termes d’économies réalisées. Aussi, répondre à la question : « Comment faire des économies et améliorer mon confort pour un investissement limité ? » n’est pas si simple … et il n’existe aucune solution miracle.

Néanmoins répondre à quelques questions permettra d’avancer dans la recherche d’une solution :

– Est ce que je paie l’énergie au prix juste ? La première action à réaliser est de comprendre sa facture d’énergie (électricité, gaz, fioul …) et les abonnements associés. Il n’est pas rare que le type d’abonnement souscrit ne corresponde pas à vos besoins réels.

Pour aller plus loin :

Est ce que dans l’énergie consommée, il n’y a pas de l’énergie perdue ? Les pertes dues à un mauvais entretien de la chaudière, à des tuyaux non calorifugés peuvent augmenter la facture de plus de 10%. Une mauvaise ventilation et/ou isolation de certaines parois peuvent gravement affecter votre facture énergétique. Il est important de connaître votre niveau d’isolation.

– Est-ce que l’énergie consommée est le reflet d’un juste confort ? Avoir une bon système de régulation jour/nuit, diminuer le chauffage lors des absences, maintenir le logement à une température convenable, travailler sur les matériaux des murs ou rideaux pour éviter les sensations de « parois froides » sont autant de gestes ou petits investissements qui vous permettront de diminuer jusqu’à 15% la facture d’énergie en améliorant votre confort.

– Est-ce que je ne peux pas agir sur les besoins ? Mettre un pull en hiver, ce n’est pas forcément retourner à l’age de pierre … c’est également du bon sens et des économies certaines (1 degré de chauffage en plus, c’est 7% de consommations supplémentaires)

– Si oui, alors les énergies renouvelables peuvent m’aider. Si toutes les actions de réduction des consommations à la source sont réalisées, alors un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables pourra assurer le confort désiré pour un faible cout.

L’Espace Info→Énergie vous aidera à comprendre votre facture énergétique et trouver les moyens pour la réduire. Vous pouvez appeler et/ou prendre rendez-vous au 03.44.45.04.22.


Rénover son logement : L’approche globale

Qu’est-ce que l’approche globale dans la rénovation ?

L’approche globale consiste à aborder tous les aspects d’un projet de rénovation de son logement. A savoir :

  • Le contexte géographique
  • L’usage ou le type d’occupation du logement
  • Le diagnostic du bâtiment
  • L’état de l’isolation existante et des systèmes de chauffage et ventilation
  • Les attentes et le budget

La rénovation se déroulera en cinq étapes :

  • Le diagnostic énergétique
  • La définition des objectifs de performance
  • Le choix d’une solution technique
  • La réalisation des travaux
  • L’usage et l’entretien des équipements

Étape 1 : Le diagnostic énergétique

Un audit énergétique du logement apportera une connaissance de la répartition des déperditions du logement et permettra de connaitre les leviers d’actions pour améliorer la performance. Il considérera également les points critiques (humidité, étanchéité, fuites, usages du logement …) à considérer lors de la rénovation. Il existe plusieurs niveau de diagnostics adaptés aux objectifs du projet. Voici deux documents pour vous aider dans votre recherche :

L’Espace Info→Énergie peut réaliser des diagnostics simplifiés avec l’utilisation du logiciel DIALOGIE.

Étape 2 : Les objectifs de performance

Il est important de définir ses objectifs en amont du projet afin de choisir les bonnes solutions techniques. Cela peut-être l’obtention d’un label BBC, de diviser ses factures par un facteur 10, de se chauffer simplement …

L’Espace Info→Énergie peut vous aider à préciser cet objectif.

Étape3 : Le choix d’une solution technique

Les solutions techniques s’imposeront sur la base de l’état existant, des objectifs de performance, du type de matériaux envisagés et du montage financier possible.

L’Espace Info→Énergie peut vous conseiller sur les choix de la solution technique.

Étape 4 : La réalisation des travaux

La performance énergétique sera atteinte si la mise en œuvre est correctement réalisée. Une attention particulière sera portée à l’étanchéité à l’air et au traitement des points singuliers (ponts thermiques, remontées capillaires …). Les travaux ne doivent pas générer du désordre sur le bâtiment. Il existe des qualifications et des labels du bâtiment liée à la performance énergétique.

L’Espace Info→Énergie peut vous informer sur les qualifications et la demande faite aux artisans.

Étape 5 : L’usage et l’entretien des équipements

Dans une maison performante, une part importante des consommations proviennent des usages du bâtiment. C’est d’autant plus vrai avec certain type de solutions (ventilation double flux).

Certain équipements demandent un entretien régulier pour fonctionner correctement au risque d’user le matériel, d’augmenter les consommations ou de diminuer la qualité de l’air dans le logement.

L’Espace Info→Énergie peut vous conseiller sur l’importance des usages et entretiens dans une maison performante.


Choisir son mode de chauffage

Le chauffage résidentiel représente actuellement 18% des émissions de CO2 et 25% de la consommation d’énergie des ménages. Il est le premier poste de consommation d’énergie avec une consommation moyenne d’énergie primaire de 230 kWh/m2/an.

La crise énergétique qui s’annonce et les politiques menées pour lutter contre le changement climatique vont apporter de grands changements dans le secteur de l’énergie dans les prochaines années. Cela se traduira principalement par une augmentation très forte du prix des énergies. Aussi, il est indispensable, dans un projet lié au chauffage, de commencer par évaluer les déperditions de son habitat et au besoin de réduire ses consommations. Le conseiller énergie peut vous aider à identifier les travaux à envisager en priorité.

Dans un second temps, il convient de considérer plusieurs critères pour le choix d’un nouveau mode de chauffage :

  • Le coût d’investissement : Il est lié à la technologie et aux déperditions du logement puisqu’elles déterminent la puissance du système. Le conseiller énergie est là pour vous informer sur les différentes solutions qui s’offrent à vous et vous accompagner dans le montage financier.
  • Le coût d’utilisation : Il comprend les performances du système, le prix de l’énergie, des nouveaux abonnements et de l’entretien. La fiche sur les prix des énergies donne un comparatif des coûts d’utilisations pour différentes solutions de chauffage. C’est sûrement la donnée la plus difficile à évaluer du fait de la très grande instabilité sur les marchés de l’énergie. Il est donc préférable d’opter pour une énergie renouvelable.
  • La fiabilité du système : Du fait de l’investissement important, un système de chauffage se doit de durer le plus longtemps possible. En plus du temps d’amortissement, il est important d’évaluer le coût global de l’installation sur une vingtaine d’année.
  • L’impact environnemental : Le changement climatique est une réalité et toutes les énergies n’ont pas le même impact sur l’effet de serre. Parce qu’on ne change pas de chauffage tous les jours et que la part des émissions de gaz à effets de serre dues au chauffage de l’habitat est importante, il est préférable de choisir une énergie peu émissive.